Le coeur de l’homme : l’égoïsme – partie 3

octobre 16, 2018

Le coeur de l’homme : l’égoïsme – partie 3

Je poursuis cette semaine la série d’enseignement sur les éléments qui empoisonnent le coeur. Je l’ai dit précédemment, le poison arrête tout le système, le paralyse et le tue. Aucune personne ne peut vivre avec le poison. La  seule issue est de l’éradiquer.

« Garde ton coeur plus que toute autre chose, car de là viennent les sources de la vie. » Proverbe 4:23

Il importe d’être honnête envers soi-même, devant Dieu, d’accueillir cette Parole  avec humilité et d’être animé par le désir de vouloir changer. Seule la Parole de  Dieu peut éclairer la vie! Dernièrement, j’ai parlé de l’orgueil, de la haine et de la jalousie, tous des éléments qui empoisonnent le coeur. Abordons maintenant un nouvel élément :  l’égoïsme.

Pourquoi chercher à déraciner les éléments qui empoisonnent le coeur? 

Dieu peut transformer toute vie en déracinant les éléments qui empoisonnent le  coeur et font souffrir l’homme. Tout ce qu’on embrasse dans le monde provient du coeur. Avec un coeur mauvais, on se dirige droit vers le chaos. C’est d’ailleurs la disposition du coeur du peuple d’Israël qui l’a précipité dans l’errance avant d’entrer dans la Terre
Promise.

Une vie sans orgueil, sans haine, sans jalousie, ni égoïsme est synonyme d’une vie sans souffrance. Les bonnes choses viennent du coeur, c’est pourquoi il est impératif de rechercher sa guérison. Ainsi, l’on deviendra soi-même une source de vie auprès de laquelle les autres s’abreuveront.

David l’égoïste : vraiment? 

L’égoïsme se définit par un attachement excessif envers soi-même. Oui, le célèbre David de la Bible était égoïste sans le savoir. Malgré les 500 femmes de  sa cour, il a convoité l’unique femme d’Urie, nommée Bath-Schéba. Il ne voyait qu’elle!

David ne pensait qu’à lui-même en convoitant Bath-Schéba. Son égoïsme était bien caché au fond de son coeur et l’a conduit jusqu’au meurtre entraînant de graves répercussions sur l’entourage d’Urie. Il ira même jusqu’à dire à Nathan, envoyé par l’Éternel, que l’homme riche ayant ravi la seule brebis d’un pauvre homme méritait la mort! (2 Samuel 12:5) C’est dire qu’il ne voyait même pas le rapprochement avec son propre geste! David se repentira de ce péché et invoquera le Tout-Puissant pour sonder son coeur.

L’égoïsme est un élément qui empoisonne le coeur puisqu’il entraîne avec lui l’esclavage et donc la domination. Un égoïste est insouciant envers la souffrance  de l’autre puisqu’il ne recherche que son propre intérêt et engendre la
manipulation.

Là où est l’égoïsme, règnent aussi l’absence d’empathie, le manque de respect  pour les autres et la destruction de la cohésion sociale. L’égoïsme est  complètement opposé à la charité.

Le système du monde pousse vers l’égoïsme 

L’égoïsme est l’absence d’amour du prochain alors que la Bible nous dit «Que chacun d’entre vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres.»  (Philippiens 2:4)

L’égoïsme est aveugle, car l’égoïste oublie que son bonheur, son élévation et sa  promotion dépendent des autres. Il ne pense qu’à lui. Il faut se rappeler que Dieu utilise les autres pour nous bénir, qu’il nous demande d’aimer notre prochain comme nous-mêmes. À l’opposé, le système du  monde pousse à vivre seul et à se replier sur son propre territoire. Toute la  société est conçue de la sorte.

L’idée de définir l’égoïsme par l’amour-propre est complètement fausse parce que l’amour fait du bien. L’égoïsme est une passion désordonnée envers soi-même poussant à vouloir tout écraser pour sa propre réussite. La Bible nous prévient que dans les derniers temps de ce monde, les hommes seront égoïstes (2 Timothée 3:1-2).

« Est-ce que je travaille pour la vie des autres? » est une question qu’on devrait toujours avoir en tête. Celui qui sème l’amour récoltera l’amour.

Si je cherche seulement mon propre intérêt, c’est qu’une mauvaise source émane  de mon coeur. En détruisant le bonheur de l’autre, je détruis alors ma propre vie  comme Caïn. En tuant son frère Abel, il a par le fait même tué sa propre destinée  en se précipitant lui-même dans l’errance. L’égoïsme est l’ennemi du bonheur
d’autrui.

L’Évangile brise l’esclavage causé par l’égoïsme 

L’égoïsme apporte l’esclavage. L’égoïste veut sa propre réussite au détriment de  cette de l’autre qui lui est assujetti. Tout à l’opposé, l’Évangile représente l’amour  de Dieu qui, par toute puissance, peut briser le joug de l’esclavage.

L’amour transforme l’environnement, pense à l’autre et à son bonheur. L’amour,  c’est le sacrifice en se privant pour autrui. En éliminant l’égoïsme du coeur, on devient des brebis disposées à la Parole de Dieu qui peut alors nous utiliser pour  bénir notre entourage et même tout un peuple. Par exemple, les quatre lépreux à la porte de Samarie ont réalisé qu’ils n’agissaient pas bien en préservant le roi  e la nouvelle des richesses du camp des Syrien. Ils ont craint le châtiment! (2 Rois 7:1-10)

Conclusion 

Il faut constamment se rappeler que l’élévation d’un homme est au profit de son  milieu. Dieu bénira là où l’amour règne pour faire vivre à son peuple la vraie  prospérité. Puisque le bonheur de l’un dépend des dispositions du coeur de l’autre, préoccupons-nous tous de sa joie, de sa paix et de son abondance.

Ne prêtons jamais oreille au système du monde qui engendre l’égoïsme. Lorsque  je porte du fruit, c’est pour mon prochain afin qu’il s’y rassasie.

Révérend Paul Mukendi 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *