Le coeur de l’homme : La haine – partie 1

octobre 2, 2018

Le coeur de l’homme : La haine – partie 1

« Garde ton coeur plus que toute autre chose, car de là viennent  les sources de la vie. » Proverbe 4:23

Bien-aimés dans le Seigneur,

Tous les problèmes rencontrés dans le monde proviennent du coeur puisque tout  en découle. Si Dieu préserve notre vie, l’homme est seul responsable pour garder  son coeur. J’insiste, tout découle du coeur. Soyez honnêtes envers vous-mêmes :  recherche-t-on votre compagnie? Lorsque ce qui coule de vous est sain, on le recherche comme une eau fraîche pour s’y abreuver, bien loin de l’eau amère qui  émerge d’un coeur tortueux et corrompu.

Nous avons vu dernièrement que l’orgueil (la haute opinion de soi-même) empoisonne le coeur. À l’opposé, écouter la voix de l’humilité permet d’élever une  vie en pointant franchement ce qui cloche pour avancer avec assurance vers une  vie de gloire, bénie du Seigneur. L’humilité est une mesure de la température spirituelle. Notons que Dieu ne fait de grandes choses qu’avec les hommes humbles. Il s’avère donc primordial d’être un bon gardien de son coeur afin que coulent les sources de vie. Aujourd’hui, nous verrons un deuxième élément intoxiquant le coeur : la haine.

La haine ne fait que détruire 

Mais qu’est-ce que la haine? C’est un sentiment violent qui cherche à souhaiter du mal à l’autre tout en se réjouissant de son malheur. Par exemple : « Je veux qu’il soit malade, qu’il tombe, qu’il pleure, etc. » La haine est l’un des pires sentiments puisqu’il détruit sans jamais bâtir.

En tant que chrétien, on ne peut jamais se réjouir du malheur d’autrui, même si on avait été blessé intentionnellement au préalable. La Bible dit : « Ne te réjouis  pas de la chute de ton ennemi, et que ton coeur ne soit pas dans l’allégresse quand il chancelle » (Proverbe 24:17). Haïr son ennemi est interdit puisqu’un tel  sentiment permet à Satan de nourrir une semence négative qui se retournera –  avec le temps – non seulement contre nos ennemis, mais aussi contre ceux que nous aimons.

Le cas de Ésaü 

« Ésaü conçut de la haine contre Jacob, à cause de la bénédiction dont son père l’avait béni; et Ésaü disait en son coeur : Les jours du deuil de mon père vont approcher, et je tuerai Jacob, mon  frère. » Genèse 27:41

Ésaü souhaitait secrètement la mort de son père et de son frère. Il ne révélait cependant pas à voix haute son intention puisque tout se passait au niveau du coeur. Il orchestrait dans son coeur le meurtre de son propre frère tout en rapprochant la mort de son père.

Dieu sait tout, il voit tout, même ce faux-semblant de gentillesse qu’on peut avoir  envers son prochain, tout en souhaitant son malheur. Méfiez-vous de tout sentiment hostile au bonheur des autres, comme la jalousie qui conduit inévitablement à la haine. Les sillons du coeur, creusés par la haine, sont une arme de destruction massive.

Oui, la haine produit des ravages. On n’a qu’à penser à d’autres personnages  bibliques comme Absalom qui a nourri sa vengeance allant jusqu’à tuer Amnon puis perdre le trône qui lui était destiné ou encore à Caïn qui, en tuant son propre frère, a tué par le fait même sa vie puisqu’il s’est précipité lui-même dans  l’errance.

Sachez que la haine écrase, nourrit la vengeance, excite la ruse et entraîne l’aveuglement, tout en tuant sa propre vie.

Le remède à la haine : l’amour 

Comme Dieu est parfait, incidemment facile à aimer, le véritable amour consiste  à aimer son prochain, tout comme Dieu, dans les moments difficiles. L’amour se  prouve dans les tribulations. La sincérité se passe entièrement au niveau du coeur que Dieu seul peut mesurer.

L’amour amène le pardon, guérit la haine et colmate toute brèche d’infiltration à Satan.

La puissance de l’amour nous place au-dessus de toutes circonstances et c’est ce  qui fera dire à Jésus : «Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font.»  (Luc 23:34) ou quelque temps auparavant, pour contredire la loi de Moïse (oeil pour oeil, dent pour dent) :

«Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre.» Matthieu 5:39 

Conclusion 

On dit que Dieu est amour… Dans la même perspective, on dira que Satan est haine. Ce sentiment violent anéantit tout, incluant la propre vie de celui qui la cultive en le faisant glisser dans le chaos. Seule la puissance de l’amour peut vaincre la violence de la haine. Pour colmater l’infiltration de Satan, l’homme doit  absolument être la sentinelle de son coeur tout en apprenant à écouter la voix de  l’humilité.

Révérend Paul Mukendi 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *